Musique

L’originalité d’un simple sifflement

91ku9w8mbxl-_sy355_LP fut incontestablement la révélation musicale de 2016 me concernant. Me considérant comme une personne assez blasée de la musique moderne, elle a éveillé en moi une flamme couvant dans les cendres de ma découverte de Sia.

Tout d’abord avec des titres d’une qualité indéniable, comme « Muddy Waters » ou « Lost on you » , elle nous fait découvrir un univers musical particulier avec des sons presque tribaux pour le premier ou très Road trip pour le second.
Une instrumentalisation sobre et pertinente nous emporte au rythme des sifflets particulièrement réussis et bien placés de la chanteuse. Ces derniers forment probablement le côté le plus original de cette chanteuse atypique. Comment ne pas jubiler lorsque LP nous offre ces petits sifflements ponctuant le titre Lost on you ? Ou encore concernant l’envolée vocale de Muddy Waters ? Qui est mon titre préféré, cela dit en passant.

Wishing I could see them back in nations.
Understand the toil of expectations in your mind.
Hold me like you never lost your patience.
Tell me that you love me more than hate me all the time.

Lost on you – LP

Tantôt anodines, tantôt poignantes, les paroles pourraient tout aussi bien vous laisser de glace ou vous frappez au cœur. LP aborde des sujets divers et variés passant de la réalité sur les gens qui sont tous différents, la rupture, le couple ou les réalités de la vie. Certains diront que ces sujets sont délavés à force d’être passés sur les tournes disques. Certes. Mais que voulez-vous ? Quitte à parler de choses communes, LP a le mérite de nous les offrir avec son originalité et, ça, c’est loin d’être ennuyeux.

L’ensemble des titres offre à l’album une cohérence et un univers musicale bien définis et très agréables, les titres phares laissant la place à ceux qui auront peut-être plus de mal à trouver leur public dans un ordre judicieux. Certaines chansons, évidemment, on ne fait jamais du 100%, tirent hélas vers la bande-son d’un teenage movie à l’américaine. Un peu décevant, mais pas gênant. Que voulez-vous, l’album parfait n’existe pas. D’autant plus que pour une autre oreille que la mienne, ces titres s’avéreront peut-être encore plus incroyables que les autres.

You know you’re home when you find the ones who stay.
Brave enough not to tame. They let you burst into flames. Stoke the coals and then watch you blow.

Strange – LP

Je regrette seulement la reprise d’un titre de son album précédent, faux pas d’originalité ou volonté d’attirer le public ? Je ne saurais le dire, mais je trouve cela maladroit. Heureusement, cela ne nuit en rien à l’album qui reste d’une excellente qualité et vous fera passer un excellent moment.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.