Action·Aventure·Film·Science-fiction

I am with the Force and the Force is with me

Si vous avez lu ma critique sur Star Wars VII : le Réveil de la Force, vous saurez que j’avais un avis plus que mitigé à son sujet. C’est donc avec une appréhension terrible que je me suis, enfin, assis devant Rogue One : A Star Wars story, titre un peu bouche-trou et qui manque de charisme, mais que voulez-vous… Prochaine étape Chewbacca : A Star Wars fairytale ?J’en frissonne.

Star Wars or not Star Wars ?

Tout ça pour dire que ceci n’est pas un Star Wars, c’est une Star Wars Story. Pomme vert ou vert pomme ? Pas tant que ça. L’idée étant que c’est un Star Wars, sans en être un, de nombreuses différences s’immiscent au fil du film et, ça, mon cher Jean-Pierre, c’est bienvenu.

Le générique ne s’offre donc pas cet emblématique synopsis déroulant à grand renfort de cuivres si caractéristiques. Un titre sobre et concis suffit largement et, au moins, on ne perd pas de temps en lecture dont on oubliera aussitôt le contenu.

La musique, d’une grande qualité, merci Willy, s’approche des thèmes classiques et tant aimés, mais diffèrent et offrent une dimension toute rafraîchissante. Ah oui, c’est le thème de la Rébellion. Oui, mais pas vraiment. Tiens, on dirait Dark Vador, mais ce n’est pas vraiment ça. Tout à fait Thierry.
L’ambiance musicale est donc très riche, neuve et bien mesurée, offrant un vrai plaisir acoustique tout au long du film.

Ce n’est pas si difficile que ça

Qu’en est-il de l’univers du film ? Eh bien, là, mes amis, la jouissance, l’exultation, le chapiteau du dimanche matin : ça c’est du tout bon Star Wars comme on l’aime. Une intrigue somme toute peut-être un peu bateau, mais il fallait bien choisir quelque chose. Des décors magnifiques, des personnages hauts en couleurs, des races, des costumes, des ambiances planétaires… Tout cela m’a rappelé mon émerveillement devant la première trilogie, en date pas en chiffre. Les références sont subtiles, bien amenées et non plantées-là sous projecteur. « Eh, vous le voyez hin ! Là ! Le casque ! C’est celui de Luke dans l’épisode IV, tu le vois hin ! » Oui, SW VII, c’est toi que je regarde de mes yeux courroucés.

Si bémol

Cependant, comme dans toute histoire, tout n’est pas rose. Le casting, aussi diversifié et semé d’un vent de fraîcheur qu’il soit, souffre peut-être d’un manque de tête emblématique. Felicity Jones, en particulier, bien que satisfaisante, manque d’un je-ne-sais-quoi pour devenir l’héroïne qu’on attendait. Mais, bien loin devant Finn, pas difficile il faut dire…

Devant ces acteurs, il y a donc des personnages et bien Jyn Erso (Felicity Jones) manque un peu de peps, on salue, par exemple, la performance de K-2SO (Alan Tudyk) en droïde plein d’un cynisme bienvenu en comic relief.

Certains cracheront sur la CGI employée pour recréer des acteurs, hélas, décédés pour reprendre leur rôle. Quand, on veut faire plaisir aux fans, on ne compte pas. Personnellement, c’est tellement anecdotique que je ne vois même pas le problème. Les gens trouvent toujours une raison de râler, même la plus stupide.

Veni, vidi, oh oui !

En conclusion, Rogue One, je dis oui et vingt fois oui. Le Star Wars qu’on aime, qui pense à ses fans, mais qui ne fait pas de fan service. Une ambiance prenante et digne d’un space odyssey. Des scènes d’action qui pètent aux yeux. Que j’aime ça !

Cette réussite me donne, cependant, un arrière-goût d’amertume, quand je pense à ce que l’épisode VII aurait dû être et ce qu’il est.

Dis-mois, Gareth, ça ne te dit pas de reprendre toute la licence, tel un David Yates, mais avec moins de baguettes magiques ? Au moins, on aurait un espoir d’avoir des Star Wars de qualité pour la prochaine décennie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.