Animation·Fantasy·Jeu vidéo

Les flammes de la Haine – Prémices : Sylvanas

Aujourd’hui, Blizzard nous propose la suite des événements introduisant Battle For Azeroth avec les Prémices : Sylvanas.

Nous savions tous qu’à un moment dans le prépatch menant à la nouvelle extension, l’Arbre-Monde Teldrassil se verrait incendier. Ce qui nous manquait était le pourquoi, la raison pour laquelle la Horde voudrait commettre cet acte odieux. C’est maintenant chose faite.

Nous arrivons à la fin de la Guerre des Épines opposant la Horde et les forces de Darnassus. Rappelons-nous qu’à l’origine de ce conflit, Sylvanas, cheffe de guerre de la Horde, souhaitait empêcher l’Alliance d’exploiter l’azérite, sang de l’âme-monde elle-même regorgeant d’une puissance destructrice. Il avait choisi alors d’attaquer la demeure des elfes de la nuit.

Après des jours de bataille, force est de constater que les forces de la reine banshee ont pris le dessus et campent aux pieds du foyer des elfes.

Sylvanas, Nathans et Saurcroc devant Teldrassil

Nous découvrons Sylvanas accompagnée de son champion, Nathanos le Flétrisseur, et de Saurcroc l’Ancien, chef des orcs. Au sol, agonisante, Delaryn Lune-d’Été, capitaine des Kaldorei en charge des défenses, apostrophe la Dame Noire.

Il serait si simple de dire que Sylvanas a perdu la raison et ne fait preuve que de violence et de haine envers les vivants, exception faite des membres de la Horde, quoique. Cependant, le petit rappel de son passé douloureux nous offre une grille de lecture intéressante.

Pour les vieux de la vieille, nous savons tous que dans les événements de Warcraft 3, Sylvanas alors capitaine des forestiers de Lune-Argent trouve la mort face à Arthas alors qu’elle tente de l’empêcher d’envahir les terres des hauts-elfes. Alors que Deuillegivre la transperçait, la future reine des Réprouvés demandait au prince déchu une mort rapide, ce qu’il lui refusa pour la relever en banshee soumise à son service.

Plutôt que de représenter une énième fois cet épisode, nous voyons Sylvanas secourir une mère et son bébé et les enjoignant de fuir. Alors, elle découvre la vision d’horreur des armées du Fléau menées par le chevalier de la mort.

Sylvanas tuée par Arthas Menethil

Outre le fait de la transformer en banshee, petit clin d’oeil sur l’origine de ses larmes noires si caractéristiques, Arthas la force à constater son échec en tant que protectrice, appuyé par la vision de ladite mère et son bébé morts sur le sol, et le massacre de son peuple. Il ne faut pas oublier que par la suite, en plus d’en être le témoin, elle y prendra pleinement part.

Comment rester indifférent à cette tragique histoire ?

Il est compréhensible que cette souffrance ait eu l’effet d’une bombe dans l’esprit et l’équilibre mental de la Reine Mort-Vivante. Une étape à la fois, sa souffrance nous est présentée de plus en plus profondément.

Maintenant pourquoi revenir sur sa décision d’occuper Teldrassil et de choisir de le brûler ? Parce que Delaryn lui annonce un nouvel échec ? Parce qu’elle lui rappelle ce en quoi elle croyait ?  Ou, peut-être, parce qu’avec ses paroles, l’elfe de la nuit réveille la douleur qui brûle à l’intérieur de Sylvanas et la ravive, embrasant d’autant plus sa haine.

Delaryn Lune-d’Été agonisante

Défiée, elle décide de faire souffrir la capitaine elfe de la nuit comme elle a souffert par le passé et détruire ce qu’elle chérit le plus. La situation de la kaldorei devient donc un miroir de la Sylvanas d’antan : mourir en voyant son échec, Teldrassil prenant la place de Lune-Argent. Osera-t-elle relever la capitaine grâce à l’une de ses valkyrs ?

Pourrions-nous même parler de mesquinerie ? Ce comportement révèle les impulsions sanglantes de Sylvanas et sa haine dissimulée sous sa soi-disant volonté de protéger « son peuple ».

bfateldrassilburnsheader
Sylvanas devant Teldrassil en flammes

N’oublions pas que suite à son suicide au sommet de la Citadelle de la Couronne de Glace, elle sait que la mort ne lui apporterait que souffrance et horreur. Elle utilise donc les Réprouvés, et maintenant la Horde, pour s’en protéger. Caché derrière sa volonté de servir la Horde, on ne peut que constater son souhait de se servir elle-même.

Il est très intéressant de voir son ambiguïté. Combien de fois me suis-je dit : « tiens, en fait, elle pense vraiment à la Horde », pour aussitôt la voir commettre des actes plus que discutables relevant plus de son égocentrisme. Quel est le côté sincère de cette pièce ?

Encore une fois, un personnage complexe qui déchaine les passions et, bien que j’adore la détester, je suis très curieux de découvrir la suite de son histoire.

border

Ne manquez pas l’article sur le premier épisode : Prémices : Jaina

border

Pour ceux qui souhaiteraient acheter l’extension et par la même occasion m’aider dans mon activité, vous pouvez le faire rapidement et à un prix intéressant sur Instant-Gaming  via le lien suivant :

World of Warcraft: Battle for Azeroth

Vous manquez de temps de jeu ? Par ici :

World of Warcraft: Carte 60 Jours

Plus d’explications sur cette relation avec Instant-gaming ici.

2 commentaires sur “Les flammes de la Haine – Prémices : Sylvanas

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.