Animation·Fantasy·Jeu vidéo

L’orgueil d’une reine – Prémices : Azshara

Cette semaine, Blizzard a publié le dernier épisode des courtes animations introduisant l’intrigue de Battle For Azeroth avec Prémices : Azshara. Une bonne occasion de retrouver la reine des biens nés, lumière des lumières, et de nous replonger dans son histoire.

Pour ceux qui ne sont pas familiers cette figure emblématique, il y a quelques détails d’une importance certaine à préciser.

La Reine Azshara

Azshara était la reine des elfes de la nuit et s’appela avec ceux qui l’entouraient : les biens nés, la caste supérieure de cette race. Leur civilisation s’est développée autour d’une source de magie gargantuesque : le puit d’éternité, cicatrice infligée à Azeroth lorsque le titan Aman’thul arracha le dieu très ancien Y’shaarj de la croute terrestre.

Autour de ce réservoir de magie arcanique, les kaldorei ont construit une civilisation centrée autour de la magie. Sous le règne d’Azshara, ils dépassèrent de loin ce que les trolls eurent pu accomplir par le passé.

Attirée par la puissance du puit d’éternité, la Legion Ardente de Sargeras tenta une percée en pervertissant les mages elfes de la nuit. Par l’intermédiaire de Xavius, son conseiller, la Reine Azshara passa un pacte avec le titan déchu pour devenir la souveraine d’un empire encore plus beau si elle laissait la Légion entrer en Azeroth.

Ce qui ne fut pas du goût de tous les elfes, dont Malfurion, Tyrande et Illidan. Ensemble, ils luttèrent contre la reine et ses sbires démoniaques dans une guerre que l’on nommera La Guerre des Anciens. Cette lutte aboutissant par l’explosion du puit d’éternité et la fracture du continent originel de Kalimdor.

Ces événements sont relatés dans les trois romans de la Guerre des anciens.

Ceci étant dit, nous pouvons en venir à la vidéo.

Nous y découvrons d’abord une magnifique ville elfe de la nuit sous un soleil rayonnant. Soudain, une ombre s’avance et une vague immense vient ravager la cité. Dans une ruelle, la reine dresse un bouclier magique pour protéger les habitants des flots meurtriers.

La cité en question doit être Zin-Azshari, capitale de l’empire elfe de la nuit à cette époque. Notons aussi que la reine était pour ainsi dire déifiée par son peuple; d’où sa liste de noms à en faire pâlir Picasso. D’où le fait qu’ils se tourent tous vers elle, les yeux emplis d’espoir, afin qu’elle les sauve. Après tout, pour eux, elle est le centre de tout, leur capitale avait été renommée en son honneur quand même !

Image associée

Pourtant, ici, même leur reine bien-aimée est perdue. Elle ne tient que difficilement la barrière qui les sépare de la mort. Au dernier moment, alors que ce mystérieux poisson lui susurre d’abandonner, son orgueil fait surface. Son empire ne peut pas disparaître ainsi. Ce qu’elle a bâti ne peut être englouti.

Dans sa noyade, la culpabilité l’accable alors qu’elle a une vision de son propre peuple, alors mort, se retournant contre elle. Ce n’était pas le pacte qu’elle avait passé. Sargeras lui avait promis la gloire et non la mort. Elle devait devenir l’épouse d’un dieu et non un cadavre. Grave désillusion donc.

C’est alors qu’une ombre s’amuse de son sort et réapparaît notre poisson à la mine peu avenante. Il lui propose de la sauver en échange de son service. Bien évidemment, notre orgueuilleuse reine ne va pas se rabaisser à obéir à une simple bestiole écailleuse.

Dans la vision qui suit, un monstre tentaculaire lui montre son feu empire existant bien des millénaires auparavant. Ce qui ne manque pas de séduire notre magesté.

Sans grande surprise, ces tentacules ne peuvent appartenir qu’à un dieu très ancien et les bâtiments appartiennent à l’Empire Noir qui régna sur Azeroth avant l’arrivée des Titans.

N’Zoth, celui que l’on n’a pas encore vu, dernier de la fratrie maintenant que Riri, Fifi et Loulou se soient fait botter le train – ou pour les puristes C’thun, Y’shaarj et Yog’saron. Dernier de ses semblables, sa soif de vengeance et de conquête est loin d’être tarie. Les DTA (NDLR : Dieux Très anciens) ont reçu pour but de pervertir Azeroth aux puissances du vide.

L’offre demeure : si Azshara se soumet et le sert, il la sauvera. Qui est pris qui croyait prendre, notre souveraine ne perd pas le nord et n’accepte son idée qu’en tant que reine et non esclave. Cela en dit long sur sa vanité et son estime de soi. Autant sur son intelligence. Elle voit clair dans la situation du DTA, coincé dans sa prison, il a plus besoin d’elle qu’elle de lui.

La colère passée, et après une interminable attente, la puissance de l’être divin métamorphose notre elfe en première naga. Ayant offert son peuple en présent, les autres biens nés se voient également transformer en monstres écailleux au service de leur reine à présent tentaculaire, mais surtout de N’Zoth lui-même.

Ici, le DTA fait une bonne opération. Coincé dans sa prison sous-marine, il s’offre les services de la plus puissante magicienne de la planète, encore à l’heure actuelle – quoique, Jaina rôde pour le titre. Et bien que les nagas servent officiellement le Dieu Très Ancien, leur motivation première reste et restera la gloire de leur reine.

border

Ne manquez pas de lire les précédents épisodes des Prémices à Battle for Azeroth !

Prémices : Jaina              Prémices : Sylvanas

border

Pour ceux qui souhaiteraient acheter l’extension et par la même occasion m’aider dans mon activité, vous pouvez le faire rapidement et à un prix intéressant sur Instant-Gaming  via le lien suivant :

World of Warcraft: Battle for Azeroth

Vous manquez de temps de jeu ? Par ici :

World of Warcraft: Carte 60 Jours

Plus d’explications sur cette relation avec Instant-gaming ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.