Aventure·Comédie·Film

Christmas Chronicles de Clay Kaytis

Résultat de recherche d'images pour "christmas chronicle"Entre la dinde aux marrons, le champagne, le scandale de famille et les cadeaux, il y a une autre tradition de fin d’année à laquelle on ne peut échapper : le film de Noël. Pour beaucoup d’entre nous, cela sonne comme un « Maman j’ai raté l’avion », pour d’autres un bon « Le Père Noël est une ordure » et pour certains les deux. Dans ma catégorie découverte de Noël, je vous propose de parler de Christmas Chronicles, production Netflix, réalisée par Clay Kaytis.

Peut-on faire un film de Noël à la fois pour les grands et les petits ? C’est ce qu’on va voir tout de suite.

Après une introduction simple, mais très efficace, nous connaissons plus ou moins tout ce qu’il y a à savoir de la famille Pierce et où tel ou tel personnage se situe. Lire la suite « Christmas Chronicles de Clay Kaytis »

Animation·Fantasy·Film·Tout

Une douce poésie nocture – Mune, le gardien de la lune

Voir un film possède toujours son lot de surprise. Il y a ceux que les bandes-annonces dépossèdent entièrement de leur contenu. Ceux qui n’ont rien d’attrayant et le confirme au visionnage. Mais aussi ceux qui ne racontent rien, mais le font bien. Sans oublier ceux qui nous promettent la lune – et c’est dans le thème – et se vautre cordialement.

Il reste cependant une dernière catégorie : les films dont nous n’attendons rien et qui nous ravissent. Aujourd’hui, nous parlons de l’un de ceux-là avec Mune, le gardien de la lune, film d’animation français réalisé par Benoît Philippon et Alexandre Heboyan. Lire la suite « Une douce poésie nocture – Mune, le gardien de la lune »

Drame·Série·Thriller

Le monde est sans pitié. Lui aussi – House of Cards

Résultat de recherche d'images pour "house of cards"

Il y a des fins de séries qui me font vibrés : Breaking Bad. Et il y a des fins de séries qui m’énervent : How I met your mother. Alors crois-moi quand je dis que j’espérais énormément que la série du jour ferait partie de la première catégorie, plutôt que de la voir s’échouer dans la seconde.

Après un binge watching plutôt soft – 8 épisodes c’est pas la mort – nous pouvons enfin parler de la feu série étendard de l’ogre Netflixien, adaptée de la série éponyme britannique : House of Cards ! Lire la suite « Le monde est sans pitié. Lui aussi – House of Cards »