Aventure·Comédie·Film

Christmas Chronicles de Clay Kaytis

Résultat de recherche d'images pour "christmas chronicle"Entre la dinde aux marrons, le champagne, le scandale de famille et les cadeaux, il y a une autre tradition de fin d’année à laquelle on ne peut échapper : le film de Noël. Pour beaucoup d’entre nous, cela sonne comme un « Maman j’ai raté l’avion », pour d’autres un bon « Le Père Noël est une ordure » et pour certains les deux. Dans ma catégorie découverte de Noël, je vous propose de parler de Christmas Chronicles, production Netflix, réalisée par Clay Kaytis.

Peut-on faire un film de Noël à la fois pour les grands et les petits ? C’est ce qu’on va voir tout de suite.

Après une introduction simple, mais très efficace, nous connaissons plus ou moins tout ce qu’il y a à savoir de la famille Pierce et où tel ou tel personnage se situe. Nous sommes le jour du réveillon de Noël et, comme dans toute famille monoparentale traumatisée, les choses ne vont pas bien. Le fils tourne en gangster des bacs à sable, la gamine se raccroche à ses souvenirs de bonheur et la mère se noie dans le travail pour, j’imagine, tenter d’oublier le tout.

Pas de chance pour Madame Pierce, elle doit faire des heures sup’ le soir même du réveillon et elle abandonne ses enfants seuls à la maison. Après un énième visionnage d’une vidéo d’un Noël passé, Kate, interprétée par Darby Camp, aperçoit une main suspecte vêtue de rouge dans le cadre. Il en informe aussitôt Teddy, son frère joué par Judah Lewis, et ils décident d’essayer de capturer en vidéo le livreur de cadeaux à la barbe foisonnante, je veux bien entendu dire le Père Noël.

Résultat de recherche d'images pour "christmas chronicle"Si l’histoire de départ peut paraître un petit peu clichée, il faut garder à l’esprit que c’est un film pour enfant. Je crois. J’espère. Du coup, il faut nous attendre aux clichés, gimmicks, trucs et astuces et émotions un peu niaises qui vont avec. Heureusement, Christmas Chronicles n’en déborde pas. Loin de là en fait. Il y a évidemment des passages de bons sentiments qui vous donneront envie de vomir des sucres d’orge, mais – eh ! – ça fait partie du jeu.

Le film se targue d’excellentesvraiment – idées. Ma préférée concerne le Père Noël, interprété par Kurt Russel. Notre pas si papy que ça connaît tous les enfants qu’il a livrés. Tous ! À de nombreuses reprises, il reconnaîtra des anciens enfants, aussi communément appelés Adultes, et leur parle des cadeaux dont ils rêvaient ou de ce qu’ils ont fait dans leur vie. C’est une touche vraiment originale et sympathique qui donne une saveur très spéciale à chaque rencontre de notre Père Noël.

De plus, notre petit papa noël est loin de l’être bedonnant des affiches d’une marque de sucre liquide – Oh, pardon, je voulais dire soda – à l’étiquette rouge et il ne se prive pas de le rappeler. Il a un petit côté mauvais garçon croustillant tout en gardant cet aspect bon enfant. Choix payant, car il crée cette atmosphère magique et festive, tout en restant appréciable par les adultes.

Un film que les parents ne vont pas rechigner à regarder !

Ne criez pas victoire trop vite, car bien que cela soit un point fort du film, c’est aussi là que le bat blesse. Eh oui, une fois n’est pas coutume sur l’Adrithèque – décidément, je dois le faire exprès – encore un film qui a le cul entre deux chaises.

Résultat de recherche d'images pour "christmas chronicles netflix"C’est hélas mon seul vrai problème avec ce film, c’est qu’il essaie de lier une histoire de magie de Noël avec un certain réalisme. C’est bien essayé, cela ne fonctionne pas trop mal dans la majorité, mais – bardaf – parfois cela devient un peu trop gros. Après, j’ai peut-être manqué le postulat écrit en petit au début du générique où il est précisé que les adultes sont lobotomisés. C’est tout à fait possible.

Un exemple très simple, je vais donc spoiler, concernant une scène en prison. Notre Santa fait apparaître par magie des instruments de musique, de la guitare au piano. Cela ne choque personne ? Les prisonniers vont tranquillement se mettre à jouer, sans se poser de question, juste parce que « c’est Noël ». Conte pour enfant 1 – Film réaliste 0.

Ou également une scène où notre petiote se fait ficeler à un fauteuil par les elfes du Père Noël. La scène devient un peu surréaliste – encore plus que ce qu’elle n’est déjà – lorsque les gnomes poilus commencent à s’évanouir au détour d’une phrase. Lorsque notre tête blonde, qui est rousse, leur  sort qu’elle est une « true belivers », ils commencent à sauter de joie et danser la rumba. Ok. Pourquoi que qu’est-ce que qui se passe ?

Résultat de recherche d'images pour "christmas chronicle netflix"

Pourtant, à soulever ce point, j’ai l’impression d’endosser le rôle du Grinch et, croyez-moi bien, ce n’est pas ce que je souhaite. Christmas Chronicles est un bon film de Noël. Il a le mérite d’essayer de faire quelques choses et il y arrive bien, malgré ces moments un peu « oui, bon, arrête ton traîneau ».

Je suis assez difficile sur ce genre de détail, car j’aime qu’un univers soit cohérent. Or lorsque ce genre de choses me saute au visage, j’ai l’impression que soit ladite cohérence vient de se prendre un uppercut, soit j’ai raté quelque chose. Dans un cas, le film ne l’explique pas suffisamment bien, dans l’autre je suis juste de mauvaise foi – non, moi de mauvaise foi ? Jamais !

Tout cela pour dire que Clay Kaytis a fait du bon boulot ! Vraiment. C’est sympathique, c’est gentil et ça vaut la peine d’être vu une fois. Kurt Russel fait un excellent Père Noël et, malgré certaines scènes surjouées à l’excès, la majorité des acteurs est juste. Goldie Hawn vient même chercher son chèque en fin de film en incarnant une Mère Noël plutôt sexy. Que demande le peuple, vraiment…

Mais surtout, Christmas Chronicles possède une histoire qui tient la route et offre cette magie tant convoitée en cette période de l’année. Les valeurs de Noël sont bien illustrées, le Père Noël est généreux et réchauffe les cœurs. C’est ça le plus important.

Joyeux Noël à toi !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.