Animation·Drame·Film·Récit de vie

The Breadwinner de Nora Towmey

Résultat de recherche d'images pour Je ne cache jamais mon aversion pour certaines traductions de titres. Que cela soit pour des romans ou des films, je pense que la France fait pire que mieux. Mais soit ! Une fois n’est donc pas coutume et nous allons parler aujourd’hui de The Breadwinner réalisé par Nora Towmey, traduit « Parvana, une enfance en Afghanistan » – ou comment transformer un titre subtil en celui d’un documentaire Arte.

Adapté du roman éponyme de Deborah Ellis, il est produit par nulle autre que l’ambassadrice de l’UNICEF Angelina Jolie, ce qui pourrait donc expliquer le ton et le message engagés que le film véhicule. Eh oui, ici, il sera question, comme le titre documentaire Arte le sous-entend, de la vie en Afghanistan sous le régime taliban. Lire la suite « The Breadwinner de Nora Towmey »

Drame·Film·Science-fiction·Thriller

Bird Box de Susanne Bier

Résultat de recherche d'images pour "bird box netflix poster"Pour une fois depuis longtemps, je surfe plus ou moins sur la vague – enfin la fin de la vague. En effet, alors que la sélection naturelle fait son œuvre avec le challenge éponyme, il est temps pour nous de parler aujourd’hui de Bird Box, réalisé par Susanne Bier et adapté du roman de Josh Malerman. 

Avec une affiche pas piquée des hannetons – Sandra Bullock (Malorie), John Malkovich (Douglas), Sarah Paulson (Jessica) ou encore Jacki Weaver (Cheryl) – nous débarquons dans un monde apocalyptique où des créatures plongent les gens dans une profonde tristesse suicidaire au moindre regard. D’où l’idée principale de ce film : don’t look ! (“Ne regardez pas”). 

Un peu sceptique quant aux productions longs-métrages Netflixien, la boite aux oiseaux sera-t-elle une exception qui me redonnera un semblant d’enthousiasme ? 

Lire la suite « Bird Box de Susanne Bier »

Aventure·Comédie·Film

Christmas Chronicles de Clay Kaytis

Résultat de recherche d'images pour "christmas chronicle"Entre la dinde aux marrons, le champagne, le scandale de famille et les cadeaux, il y a une autre tradition de fin d’année à laquelle on ne peut échapper : le film de Noël. Pour beaucoup d’entre nous, cela sonne comme un « Maman j’ai raté l’avion », pour d’autres un bon « Le Père Noël est une ordure » et pour certains les deux. Dans ma catégorie découverte de Noël, je vous propose de parler de Christmas Chronicles, production Netflix, réalisée par Clay Kaytis.

Peut-on faire un film de Noël à la fois pour les grands et les petits ? C’est ce qu’on va voir tout de suite.

Après une introduction simple, mais très efficace, nous connaissons plus ou moins tout ce qu’il y a à savoir de la famille Pierce et où tel ou tel personnage se situe. Lire la suite « Christmas Chronicles de Clay Kaytis »

Animation·Fantasy·Film·Tout

Une douce poésie nocture – Mune, le gardien de la lune

Voir un film possède toujours son lot de surprise. Il y a ceux que les bandes-annonces dépossèdent entièrement de leur contenu. Ceux qui n’ont rien d’attrayant et le confirme au visionnage. Mais aussi ceux qui ne racontent rien, mais le font bien. Sans oublier ceux qui nous promettent la lune – et c’est dans le thème – et se vautre cordialement.

Il reste cependant une dernière catégorie : les films dont nous n’attendons rien et qui nous ravissent. Aujourd’hui, nous parlons de l’un de ceux-là avec Mune, le gardien de la lune, film d’animation français réalisé par Benoît Philippon et Alexandre Heboyan. Lire la suite « Une douce poésie nocture – Mune, le gardien de la lune »

Action·Comédie·Film

Baywatch de Seth Gordon

Résultat de recherche d'images pour "baywatch"Que se passe-t-il lorsque votre cerveau est en grève et que vous allumez la télé ? Eh bien, si vous ne le saviez pas, vous vous retrouvez, sans prévenir, à regarder Baywatch de Seth Gordon.

Oui, c’est chacal de dire ça, direct tu donnes l’idée que c’est un film de débiles.

Alors, on va bien se mettre dès le départ. Je suis, hélas, assez vieux pour avoir connu Alerte à Malibu à la télévision, j’entends bien sûr la série. Or pourquoi regarde-t-on ce genre de série ? Exactement : des mecs musclés, un scénario à la louche et des femmes sexy en maillot de bain. Rideau. Lire la suite « Baywatch de Seth Gordon »

Action·Fantasy·Film

Bleach de Shinsuke Sato

Résultat de recherche d'images pour "bleach 2018"Dans la vague d’adaptations de manga sponsorisée par Neftlix, le dernier né est Bleach de Shinsuke Sato. Le manga, puis l’anime, qui ont tous les deux pris une place relativement importante pour les fans, arrivent en live action movie dans un climat plutôt dubitatif vis-à-vis de cette tendance.

Après le terrible Death Note et le discutable Fullmetal Alchimist, tout deux produits par le géant du streaming, la patte du réalisateur de Gantz portera-t-elle des fruits plus savoureux ?

L’histoire reprend les éléments du premier arc du manga. Y sont introduits donc les notions de Shinigami, dieu de la mort qui aide les âmes en peine à passer de l’autre côté, ainsi que le personnage d’Ichigo. Lire la suite « Bleach de Shinsuke Sato »

Comédie·Film

The Dictator de Larry Charles

Résultat de recherche d'images pour "The dictator"Premier vrai contact avec Sacha Baron Cohen dans un premier rôle, je me suis enfin penché sur le The Dictator de Larry Charles. Il était temps, je sais.

Dans ma tête, j’ai le souvenir de nombreux échos assez négatifs sur ce film, en particulier qu’il n’avait pas été très apprécié outre-atlantique. Je ne sais pas si ces échos sont justifiés, je pensais bien le découvrir au fil du film.

Que se passe-t-il donc lorsqu’un acteur déjanté connu pour ses seconds rôles endosse l’uniforme d’un dictateur sans merci ?

Lire la suite « The Dictator de Larry Charles »

Action·Film·Science-fiction

Le Glas d’une licence ? – X-men : Apocalypse de Brian Singer

Résultat de recherche d'images pour "X-men apocalypse"Depuis “Days of futur past”, j’ai décidé de ne plus regarder un film X-men équipé de mon cerveau. Ce n’est pas de l’injustice, c’est de l’instinct de préservation. Le dernier-né de Bryan Singer ne fait donc pas exception, surtout que je n’en avais aucune attente. L’apocalypse annoncée s’est-elle limitée au sens figuré ou bien s’est-elle concrétisée ? Voyons ça avec X-Men : Apocalypse. Lire la suite « Le Glas d’une licence ? – X-men : Apocalypse de Brian Singer »

Drame·Film·Policier·Thriller

Qui est l’otage de qui ? – Money Monster de Jodie Foster

onesheetAujourd’hui, mon cher Gaston, nous règlerons le cas de Money Monster. Outre le fait de nous proposer une nouvelle version du duo George Clooney – Julia Roberts, ce film est réalisé par Jodie Foster. Cela m’excite, vois-tu, car déjà que j’adore cette actrice sur bien des points (intelligence, charme, charisme, talent, classe, elle parle français, …), je n’ai encore jamais eu la chance de voir une de ses réalisations – mis à part l’épisode 22 de House Cards vu que je les ai tous vu !

Allez, je vois que tu trépignes, on va tout de suite passer au vif du sujet.

Que nous raconte ce Money Monster ?

Nous découvrons notre Georgie en animateur d’une émission où il donne des conseils pour investir en bourse. Si, comme moi, ton estime de ce genre d’activité ne vole pas très haut, tu comprendras très vite que j’ai eu une première impression assez acide sur le sujet traité. Lire la suite « Qui est l’otage de qui ? – Money Monster de Jodie Foster »

Action·Animation·Fantasy·Film

For hearth and home ! – Kingsglaive : Final Fantasy XV de Takeshi Nozue

kingsglaive-final-fantasy-xv-73671Comme quoi sortir des éléments artistiques avant la release d’un jeu pour en faire la pub, ça se démocratise – oui, Blizzard, c’est de toi que je parle. Square Enix s’y lance et nous propose Kingsglaive : Final Fantasy XV, réalisé par Takeshi Nozue, une introduction au jeu éponyme sorti il y a peu. Sachant qu’autour de centre vidéoludique, gravitent donc ce film, une série de 5 épisodes et 5 – oui, encore – jeux dérivés complétant la trame; eh be mon Gaston, on n’en a pas encore vu le bout !

Du coup, qu’en a-t-on pensé de ce Kingsglaive ?

Lire la suite « For hearth and home ! – Kingsglaive : Final Fantasy XV de Takeshi Nozue »