Animation·Film

Un doux voyage à dos de tortue – La Tortue rouge de Michael Dudok de Wit

331256Film d’animation primé à Cannes en 2016, La Tortue Rouge de Michael Dudok de Wit est arrivé un peu par hasard dans ma liste. Le hasard a-t-il bien fait les choses ?

Le film nous raconte l’histoire d’un naufragé maintenu sur une île par une force invisible coulant le moindre radeau qu’il réussit à construire. À force de tentatives, il rencontre une tortue rouge – au vraiment ? – et l’histoire va se développer de manière assez inattendue et fantastique à partir de ce point.

Lire la suite « Un doux voyage à dos de tortue – La Tortue rouge de Michael Dudok de Wit »

Film·Science-fiction·Thriller

Les petites bêtes mangent pas les grosses qui disaient – Life de Daniel Espinosa

Prenons quelques instants pour imaginer un Gravity se passant dans l’ISS. Remplaçons la mécano de service et le cowboy par une équipe de scientifiques et les météorites par un alien fourbe et meurtrier. Prometteur, non ? Eh bien, c’est ce dont nous allons parler ici avec Life de Daniel Espinosa.

Lire la suite « Les petites bêtes mangent pas les grosses qui disaient – Life de Daniel Espinosa »

Action·Aventure·Film

Wonder Woman à la rescousse – Wonder Woman de Patty Jenkins

Une certaine émotion grimpe en moi alors que je me lance dans cette rédaction. Wonder Woman, réalisé par de Patty Jenkins, en a, il faut le dire, pris plein la gueule. Et même si je les ai évités autant que possible, les spoilers et autres avis ont fusé pendant des mois. D’abord annoncé comme étant LE film d’héroïne que les féministes rêvent de voir depuis longtemps, il a finalement été rabaissé au rang d’étron bien-pensant, peu divertissant avec la réalisation d’un singe sous extasie. Rien de bien vendeur, monsieur l’agent.

Pourtant, j’avais foi en cette Wonder Woman depuis son annonce; tout autant qu’en Batman Vs Superman et j’en souffre encore… D’où ma réticence à me lancer.

Mon bilan est simple : plutôt pas mal !

Quand je repense à ma dernière expérience DC, ndlr Batman vs Superman, c’est un chef-d’oeuvre. Bon ok, un caillou comparé à une bouse de vache vaut le Penseur de Rodin, mais tout de même.

Lire la suite « Wonder Woman à la rescousse – Wonder Woman de Patty Jenkins »

Drame·Film·Romance·Science-fiction

He, her and Arthur – Passengers de Morten Tyldum

Dans l’espace, personne ne vous entendra déprimer

C’est un peu l’idée de ce Passengers de Morten Tyldum, où nous commençons à suivre les différentes phases de la déprime de Chris Pratt, voyageur interstellaire réveillé bien avant l’heure, 90 ans tout de même, lors de son voyage vers la terre promise : une colonie paradisiaque où tout recommencer.
Alors que sa vie se résume à picoler du whisky en compagnie d’un robot-barman, arrive la charmante Jennifer Lawrence qui va animer tout ça. Apportant également son lot de boulettes techniques dans la machinerie si parfaite du vaisseau.

Voilà tout ce que je me permettrai de vous révéler de l’intrigue. Maintenant : à table ! Lire la suite « He, her and Arthur – Passengers de Morten Tyldum »

Action·Film·Science-fiction

Un remake PEGI 13 … pourquoi pas ?

Soyons honnête : les films de 1995 et 1997 ne furent pas folichons. Certes, pour le gosse que j’étais, il s’agissait probablement des meilleurs films de l’univers, mais rétrospectivement, oula. Donc, en soi, pourquoi ne pas essayer de rendre ses lettres de noblesse à une série qui a bercé les têtes blondes des années 90, dont je fais partie.

J’ai rencontré Dean Israelite au détour d’un Project Almanac qui m’avait passionné. Lorsque j’ai vu son sceau sur ce Power Rangers dernier cru, j’ai pensé que cela pouvait valoir le détour. Alpha, qu’en est-il ? Lire la suite « Un remake PEGI 13 … pourquoi pas ? »

Action·Aventure·Film·Science-fiction

I am with the Force and the Force is with me

Si vous avez lu ma critique sur Star Wars VII : le Réveil de la Force, vous saurez que j’avais un avis plus que mitigé à son sujet. C’est donc avec une appréhension terrible que je me suis, enfin, assis devant Rogue One : A Star Wars story, titre un peu bouche-trou et qui manque de charisme, mais que voulez-vous… Prochaine étape Chewbacca : A Star Wars fairytale ?J’en frissonne.

Lire la suite « I am with the Force and the Force is with me »

Drame·Film·Historique

Preuve qu’il est possible de raconter deux histoires en même temps

550863Colonia, c’est l’histoire d’une dictature dont on ne parle, finalement, pas si souvent. Florian Gallenberger nous offre ici sa vision d’une histoire vraie, celle de la Colonia Dignidad et de sa relation avec le Chili de Pinochet.

Je pose la carte « Honnêteté » et reconnais que jusqu’à ce que je vois ce film, je n’avais aucune idée de cette fameuse colonie, mixe entre un camp de vacances et un goulag. Peu évoqué, du moins de notre côté de l’océan, le cas du Chili n’a pas à envier ses confrères du vieux continent. Et cela, l’histoire de Lena (Emma Watson) et Daniel (Daniel Brühl) compte bien vous le faire comprendre. Lire la suite « Preuve qu’il est possible de raconter deux histoires en même temps »

Drame·Film·Romance

Soft-porn non assumé

fifty_shades_of_grey_posterJe donne à ce chef-d’œuvre la note de 3/10 et je n’en ferai pas plus vu la perte de temps que ce film fut déjà.

1 – Un scénario vide. On suit le manque d’action en se demandant quand cela va vraiment commencer. Quand cela semble bouger un peu, on se rend compte que le film est, j’adore vraiment dire ça, le cul entre deux chaises. Maso, mais pas trop, faudrait pas choquer les PEGI 12 autorisés à entrer dans la salle. Scène de « sexe », même refrain. Et on déboule sur le dénouement comme une femme devant un éjaculateur précoce, mêlant surprise et déception : « Ah … bon. Déjà ? » Entre vide de sens et fainéantise intellectuelle, où doit-on se placer ?

2 – Des acteurs oubliables au possible si ce n’était l’apparition récurrente des seins et des fesses de ladite Anastasia. Comme quoi, quand on n’a rien à dire et qu’on est une gourdasse ventant le fait que tant que le portefeuille est plein, tout va bien, autant se foutre à poil. ça compense. Et attention, ici je parle du personnage. Je ne peux pas juger de l’actrice sur sa non-performance.

3 – Une bande-son sympathique pourtant qui aurait pu aider à porter ce film qui, malgré l’apparente pauvreté de l’oeuvre originale, pourrait offrir plus. Les souffrances de Christian ? L’incertitude d’Anastasia ? Pourquoi ? Qui ? Comment ? Ah, non. Tant pis.

En conclusion, un film en total paradoxe avec la société actuelle, où l’on gueule parce que « mademoiselle », c’est sexiste, mais se faire fouetter par un milliardaire, ça émoustille les ménagères en manque de perversité grand publique. Comme quoi, l’argent achète bien des choses…

Drame·Film

Not my fucking tempo !

1200x630bbPour l’ignorant en Jazz que je suis, le titre m’a plutôt effrayé, pensant que Christian Grey allait, encore, venir ruiner un de mes visionnages. J’adore me tromper ainsi.

L’histoire d’un jeune artiste souhaitant réussir. L’histoire fut vue et revue à un point qu’on s’en lasserait presque. Attention, j’ai dit « presque ».

Ce « presque » comprend une narration parfaitement maîtrisée où l’on ne perd pas une seconde le fil de l’histoire. Un crescendo bien mesuré, « Not my fucking tempo ! », qui nous emmène du petit étudiant batteur sympathique, un peu timide, vers le batteur confirmé, obsédé et confus.

Lire la suite « Not my fucking tempo ! »